Le yoga est l'arrêt des perturbations du mental.

Patanjali, Yoga Sutra I.2

Alors, ce qui cache la lumière se dissipe.

Patanjali, Yoga Sutra II.52

Le yoga est conscience et liberté.

Gérard Blitz, Le Fil du Yoga

La posture en yoga, c'est être fermement établi dans un espace heureux.

Patanjali, Yoga Sutra II.46

Le yoga n'est pas une méthode, c'est une recherche.

Gérard Blitz, Le Fil du Yoga

Quand le désir de prendre disparait, les joyaux apparaissent.

Patanjali, Yoga-Sutra II.37

Le yoga est un état de vigilance permanente, un état d'éveil.

Gérard Blitz, Le Fil du Yoga

YOGA TOULOUSE - COURS DE YOGA TOULOUSE

LE FIL DU YOGA TOULOUSE – Cours et stages de yoga à Toulouse et sa région Groupe d’enseignants de yoga diplômés, ayant reçu directement ou indirectement la transmission du Yoga de Madras selon l’enseignement de Gérard Blitz. – Cours de Yoga à Toulouse et région.

La spécificité de cet enseignement

Gérard Blitz aimait à répéter : « le Yoga est un état »

« Il est nécessaire avant tout de préciser que le mot Yoga concerne un état. Un état d’unité, un état sans séparation ni division. Contrairement à l’image qui se présente généralement à nous lorsqu’on prononce le mot Yoga, il ne s’agit pas d’une technique, il ne s’agit pas de copier une forme…
Le Yoga est uniquement, exclusivement une expérience. On ne peut que vivre la chose pour la connaître. Et la caractéristique de cette expérience est qu’elle est toujours personnelle…
Pour quelles raisons pratiquons-nous le yoga ? Nous pratiquons pour transformer un état de dispersion en un état d’équilibre et de concentration intérieure. L’état de dispersion dans lequel nous vivons est à l’origine de nos problèmes, de nos difficultés de vivre…
»

La spécificité de l’enseignement de Gérard Blitz est qu’il enseignait en référence directe et constante avec les Yoga Sutras de Patanjali, ce grand texte millénaire fondateur du Raja Yoga. Les Yoga Sutras structuraient complètement son enseignement, ce qui lui conférait un caractère d’évidence.

Pour faire l’expérience de l’état d’unité, le Yoga nous propose un fil conducteur, un moyen, des modalités dans la pratique, « les grands principes ».

Le fil conducteur, c’est « asana-prânâyâma-dhyâna » : la posture, le contrôle du souffle, la méditation :
« On débute par Asana. Asana est la base, la fondation de l’édifice. Asana libère la respiration, prépare Prânâyâma. Prânâyâma prend le relais, accentue les effets d’Asana. La conscience exclusive du flot de l’air arrête la dispersion de Prâna et stabilise les mouvements du mental. Lorsque le mental est stabilisé, nous expérimentons Dhyâna, cet état déconditionné, résultant de la pratique d’Asana et de Prânâyâma. »

Le moyen, c’est « Yoga citta vritti nirodah », sutra clef des Yoga Sutras : l’état de Yoga, c’est l’arrêt de la dispersion du mental.
Lorsque le mental est apaisé, on a alors « accès à notre centre, cette source d’amour et de créativité à partir de laquelle on agit de façon juste, appropriée. Le monde change alors à nos yeux ».

Les grands principes, comme les espaces ou les moyens régulateurs, sont permanents et incontournables pour créer les conditions qui permettent à l’état de yoga de s’installer, ce qui est la raison d’être de la pratique.

« À la fin d’une séance de Yoga, vous devez avoir envie de vous asseoir et de méditer ».